LES NOIX DE LAVAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES NOIX DE LAVAGE

Message  Invité le Sam 1 Nov - 19:00

La noix de lavage

Imaginez une lessive écologique qui lave en douceur sans sacrifier la propreté tout en préservant l’environnement !
Imaginez une lessive biologique qui rend votre linge doux, respecte les textiles, les couleurs et cela pour un coût modéré.

Imaginez un détergent naturel qui lave non seulement votre linge, mais aussi votre vaisselle, vos sols ou vos carrelages.

Imaginez un produit d’entretien qui ne nécessite pas de transformation ou de production industrielle et qui respecte tous les acteurs de la filière équitable.

La noix de lavage indienne est une réalité ! Partez à sa découverte.

En Inde et au Népal, la noix de lavage (issu de l’arbre Sapindus Mukorossi) est employée depuis des siècles en tant que produit de lessive quotidienne. Les indiennes utilisaient aussi les coques de cette noix de lavage pour se laver les cheveux. Elles connaissaient le secret de fabrication d’une poudre obtenue en mélangeant la coque de noix de lavage à des plantes aromatiques. Les femmes fabriquaient ainsi un savon qu’elles utilisaient pour l’hygiène corporelle. De nos jours encore, dans les villages, on se sert d’une base « lavante » élaborée avec les coques de noix indiennes pour la vaisselle et le nettoyage domestique. Les joailliers y ont également recours pour faire briller les bijoux. La noix de lavage indienne permet depuis toujours de laver les tissus traditionnels en soie, coton ou laine, délicats et très colorés, sans les user ou les décolorer.
Le Sapindus Mukorossi est un arbre à savon qui pousse facilement dans les terrains pauvres ; dans les forêts, aux bords des routes et jusque dans les villes. Il peut lutter contre l’érosion des terres en occupant les contrées arides tout en fournissant un revenu durable et juste aux populations locales : un atout non négligeable particulièrement dans les régions pauvres de l’Himalaya !

Cet arbre de noix de lavage peut mesurer jusqu’à 15 mètres de haut. Il commence à porter des fruits au bout d’une dizaine d’années et est productif pendant environ quatre-vingt-dix ans.




La récolte est annuelle juste avant la saison des pluies. La noix de lavage mûre est dorée et collante de par sa forte teneur en saponines. Le Sapindus Mukorossi produit cette substance collante pour se protéger contre des organismes nuisibles. Ces précieuses saponines se trouvent dans la coque des noix de lavage et agissent en contact avec l’eau comme un détergent.
Après la récolte, les noix sont séchées et décortiquées et les moitiés de coquille conditionnées et emballées aussitôt pour les protéger de l'humidité. C’est donc un détergent qui ne nécessite aucune transformation ou production industrielle !

Comment fonctionne la noix de lavage ?

Les saponines présentes dans les coques de la noix de lavage sont solubles dans l’eau. Ce sont des détergent (tensioactif) qui dégraissent, nettoient et assainissent. Les salissures sont éliminées.
Le principe de rotation de la machine à laver convient parfaitement à une mise en œuvre optimale de ces noix de lavage.
Le linge propre est agréablement doux sans addition d’adoucissant : Lors du cycle de rinçage, l’eau est froide et souvent renouvelée ; ainsi très peu de saponines s’échappent.
Les saponines n’abîment pas les tissus et n’agressent pas les couleurs. Elles permettent de laver les tissus délicats, la laine et la soie. Le linge ressort doux et les couleurs sont préservées.


Il sent « le propre » et n’est pas parfumé.
Les saponines sont des glucosides (sucres en association) entièrement biodégradables! Naturelles et sans additifs de synthèse, elles ne subissent pas de transformation ou de fabrication industrielle. La coque usée peut être compostée.

Mode d’emploi

Lave-linge


Le linge couleur d’une machine de 5kg dans une eau douce :
Mettez 4 à 8 demi coquilles dans une petite pochette en coton ou dans une chaussette. Nouez celle-ci et mettez-la avec votre linge sale dans le tambour de votre machine à laver. Programmez la machine. Les noix peuvent rester jusqu’à la fin du cycle. Lors du rinçage l’eau est froide et souvent renouvelée ; ainsi peu de saponines reste dans le linge.
Vous pouvez utiliser les mêmes noix au minimum 2 fois pour les basses températures. Le lavage à 40° libère moins de saponines que celui à 60°C ou 90°C.
Les coques réduites en petits morceaux libèrent plus facilement les saponines. Mais les coques « se vident » plus rapidement.

La noix de lavage ne parfume pas votre linge. Quelques gouttes d’huiles essentielles sur la pochette ou la chaussette contenant les coques de noix vous permettront de personnaliser votre linge avec un parfum naturel. En plus vous avez un grand choix de senteurs: lavande, orange, ylang-ylang…
(Etant donné leur concentration et activité, les huiles essentielles doivent être utilisées avec parcimonie).

A savoir : Une eau est plus ou moins dure ou douce en fonction de sa teneur en calcaire. Comme celui-ci interfère avec le pouvoir lavant du détergent, plus l'eau est dure, plus la quantité de lessive nécessaire augmente. L'attitude la plus écologique consiste toujours à utiliser la dose recommandée la plus faible avec un anti-calcaire spécifique si besoin, par exemple le carbonate de soude (cristaux de soude). Si le linge est très souillé, il vaut mieux recourir au trempage que forcer les doses.



Astuce : Laissez les noix dans votre chaussette et séchez-la avec votre linge étendu. Lors du prochain lavage, remettez par exemple seulement 2 demi coques avec celles qui ont déjà servi et ainsi de suite.

Astuce pour reconnaître une coque « usée » : Elle change de couleur, elle devient terne, plus claire. Frottez-là un peu avec votre doigt mouillé, si elle mousse encore, il reste des saponines.

Le linge blanc
Rajoutez une cuillère à soupe de blanchissant dans votre bac : Le percarbonate de soude (il ne contient ni chlore, ni phosphate)
Les saponines ne contiennent pas d'agent blanchissant naturellement. Le percarbonate de soude vous permet de «blanchir» votre linge blanc et vos rideaux et évite ainsi le voile gris. Pour les taches tenaces comme celles du vin rouge, des fruits ou du sang sur le linge blanc, rajoutez également une cuillère de blanchissant. Libérateur d’oxygène actif, il agit en tant que détachant et dissout les taches difficiles comme celles de café, d’herbe ou de graisse.


Le linge couleur très sale
Rajoutez une à deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude (en plus des noix) dans votre bac. C’est un désodorisant et il ravive les couleurs.


Bleus de travail
Mettez les coques de noix de lavage dans le tambour plus une cuillère à soupe de carbonate de soude dans votre bac.


Lavage à l’eau froide et laine
Dans l’eau froide, les saponines se libèrent moins en quantité et plus lentement. Préférez alors le lavage avec une décoction de noix de lavage que vous avez fabriquée préalablement. Versez-la dans le bac de votre machine.


Tâches tenaces
Mouillez les taches, frottez-les avec du savon ou trempez le linge dans un mélange de carbonate de soude/eau, lavez ensuite comme d’habitude.
Le savon n’est pas adapté pour la laine. Elle risque de se feutrer.


Lave-vaisselle
Mettez 4 demi coquilles fendues au fond de la machine, rajoutez une cuillère à soupe de percarbonate de soude dans le réservoir qui se ferme (sinon la moitié de votre poudre habituelle – de préférence biodégradable !), et choisissez un programme à 60° minimum. Si votre vaisselle n’est pas très sale, essayez le carbonate (moins cher) à la place du percarbonate de soude. Après lavage, nettoyez le filtre.
Autre possibilité : versez environ 100ml de décoction de noix de lavage à la place des coques de noix et procédez comme ci-dessus sans prélavage.


La décoction de la noix de lavage


Pour le ménage : Faites bouillir 1 litre d’eau avec 10 demi coquilles dans une casserole suffisamment grande (les saponines moussent), laissez refroidir un peu, faites bouillir une deuxième fois, laissez macérer la nuit, puis filtrer.
C’est prêt à utiliser !

Une décoction plus concentrée se prépare en augmentant le nombre de coques dans la quantité d’eau.

Les coques déjà utilisées dans le lave-linge ou le lave-vaisselle peuvent être gardées une fois sèches. Dès que vous avez une grosse poignée (un demi pot d’un kilo de fromage blanc par exemple), vous pouvez faire une décoction de 200ml d’eau. Enfin vous pouvez composter vos coques « épuisées » et arroser vos fleurs avec l’eau qui a servi pour faire le ménage!
La décoction se garde au frais. Elle se conserve une dizaine de jours en rajoutant de l’acide citrique, du citron ou des huiles essentielles comme la lavande qui l’aseptisent. (Le « conservateur » choisi dépend de l’utilisation souhaitée).
- Lavage à la main de tissus délicats.
- Lavage à l’eau froide et laine
- Shampooing pour animal domestique : Un bon bain tout doux pour votre animal de compagnie.
- Nettoyant universel : Sur l’éponge et dans votre seau. Le ménage de la maison ou de la voiture se fera sans composants volatils dangereux.
- Liquide vaisselle : Remplissez votre flacon de liquide vaisselle avec une décoction concentrée, deux gouttes d’huile essentielle de citron pour aseptiser.
- Pour la lave-vaisselle
- Nettoyage des bijoux : Pressez un demi citron dans un peu de décoction et brossez vos bijoux à l’aide d’une vieille brosse à dents.
- Produit phytosanitaire : Arrosez ou pulvérisez avec une décoction peu concentrée toutes les plantes, d'intérieur comme d'extérieur. Badigeonnez le tronc de vos arbres fruitiers avec la décoction.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum